10 bouteilles à ne pas rater au Rhum Fest 2017

Qui a eu l'idée de nous coller le premier tour des présidentielles un jour de Rhum Fest ?  Non mais franchement quelle idée à la con. Le conseil des ministres avait du abuser du Caroni pour prendre une décision aussi absurde. Je les vois déjà les heureux participants au salon se rendant aux urnes en fin de journée avec un sérieux coup sur la tête et demandant à l'assesseur si l'urne est en chêne du limousin ou en Mizunara. Ça doit être un coup du cabinet noir pour déstabiliser les électeurs. Je ne vois que ça. 

Pour ne pas finir la tête dans l'urne au moment du vote on ne saurait que trop vous conseiller de boire avec modération et de faire des choix. Avec 135 marques présentes, impossible de goûter à tout sans risquer des dommages irrémédiables au cerveau. L'état de Jacques Cheminade en atteste, lors de la première édition du Rhum Fest il avait tenté le diable et ingurgité pas moins de 72 verres, les dégâts sont considérables et encore visibles aujourd'hui. Pour vous éviter de commettre la même erreur on a sélectionné une dizaine de bouteilles à goûter absolument.

 

La bouteille à ne manquer sous aucun prétexte.

1-Les officiels

Neisson célèbre cette année ses 85 ans en grande pompe et lance 4 nouveaux embouteillages. S'il n'est pas nécessaire de tous les goûter, le vieux et le XO ne réinventent pas la roue, il ne faut rater sous aucun prétexte le Profil 105. Vieilli 20 mois en fut neuf avec un profil de chauffe moyen (profil 105) ce rhum est une merveille d'équilibre. Ses notes d'agrumes et d'épices sont rehaussées par une touche légèrement iodée qui lui confère une grande complexité et une bonne longueur. Du très gros matos à un prix abordable, à 48 € inutile de vous dégoter un emploi fictif. Pour les nouveautés il faudra également faire un tour chez Longueteau qui dévoile Génésis, un rhum blanc issu de canne rouge embouteillé à 73,51% qui promet d'envoyer la purée. A noter qu'il y a également du nouveau chez HSE qui lance Ragtime,  un rhum qui a passé entre 12 et 24 mois en fut et qui est destiné au cocktail. Pour rentabiliser votre passage au salon on ne saurait que trop vous recommander de passer chez Savanna pour goûter leurs rhums grand arôme, on avait été complètement déboussolé par le Herr, le jus nous avait laissé sur le cul, sinon le Lontan 8 ans en chai humide est une merveille qui se laisse plus facilement apprivoiser.

 

La gamme Excellence rhum

2-Les indépendants

Des tonnes de nouveautés chez les indépendants cette année. On commence avec le Plantation O.F.T.D., un rhum overproof qui fait parler la poudre. Issu d'un assemblage de jus en provenance de Jamaïque, Barbade et Guyana, il est taillé pour les cocktails mais dégage des arômes d'une grande richesse. On soupçonne d'ailleurs Jean Lasalle d'en abuser avant chacun de ses passages à la télé. Pas mal de nouveautés également pour la gamme Transcontinental de LMDW, on vous en parlait ici et on a depuis eu l'occasion de goûter certains de ces embouteillages qui ne nous ont qu'a moitié convaincu. Il ne faudra pas manquer le stand Mezan qui change de cap et abandonne la réduction à 40% pour passer à 46%. La marque proposera un Worthy Park 2005 et un Trinidad 2007 qu'on est impatient de goûter. Habitation Velier devrait également proposer pas mal de nouveautés avec notamment un Worthy Park 2006 embouteillé à 57,8% qui s'annonce prometteur. Par ailleurs Excellence Rhum, le site de vente de rhum en ligne, lancera sa propre marque de rhums. Elle sera composée de 4 embouteillages, un Bellevue 1998, un Hampden 2000, un Diamond 2005 et un  Foursquare 2006, tous proposés en cask strength. Enfin, Rum Nation présentera ses nouveautés, on attend beaucoup du Hampden 1992 embouteillé à 61,6%.

Plus d'infos sur le site officiel de l’événement : ici

Et n'oubliez, on y va mollo sur la picole hein !

 

Tu t'es vu quand t'as sifflé la bouteille de Plantation O.F.T.D. ?

Leave a reply