Habitation Velier : le prix de la transparence.

Quand Luca Gargano, emblématique président de Velier, annonce de nouveaux produits, ce sont tous les slips des rhum geeks qui frissonnent en chœur. Avec le lancement de la gamme "Habitation Velier" Gargano entend mettre un peu d'ordre dans la catégorie r(h)um en créant une nouvelle classification. Si la démarche est louable, on déplore les prix carrément excessifs de ces nouveaux embouteillages.

"Tous les rhums s'appellent rhum quelle que soit la qualité du jus" annonce Luca Gargano avec sa gouaille légendaire. Il faut admettre que la catégorie souffre d'un manque criant de transparence, mentions d'age loufoques (un rhum qui annonce 23 ans contient souvent du jus beaucoup plus jeune), addition de sucre, utilisation de colorants voire de vanilline (plus d'infos sur cet excellent article de DuRhum.com). A côté de ces produits à la composition incertaine, d'autres distilleries proposent un jus qui vous épargnera ces bourrelets disgracieux une fois l'été venu, et pourtant elles ne communiquent pas là dessus. Avec la classification que propose le boss de Velier on y voit un peu plus clair, il distingue 4 catégories : Pure single rum (100% double distillation en pot still), Single Blended (blend du pot still et de la distillation en colonne), Rhum traditionnel (coffey still, aka rhum agricole) et enfin le Rum tout court (éthanol distillé en colonne parfait pour récurer l'évier).  A côté de ça, le bonhomme milite également contre l'ajout de sucre et exige un vieillissement sur place. La démarche est belle et on aimerait que tous les producteurs l'adoptent mais pour l'instant seul Richard Seale (boss de Foursquare) adhère à cette classification. On peut le comprendre car opter pour cette démarche c'est promouvoir la qualité et une certaine forme d'élitisme dans le rhum (oui tout cela a un prix....). Pas surprenant que certains producteurs continuent à distiller de la merde liquide en se gardant bien d'en dévoiler la composition, les consommateurs achètent, alors pourquoi se casser le cul à opter pour la transparence....

 

habitation velier

Habitation Velier le Pure Single Rum

Les rums Velier sont entrés dans la légende avec les mythiques embouteillages de Demerara en provenance de Guyana. Port Mourant, Versailles, Uitvlugt, Diamond, Skeldon, ces noms d'alambics filent une érection à n'importe quel amateur de rhum qui se respecte un peu. Maintenant que Velier a perdu la main sur ces merveilles (au profit d'El Dorado, propriétaire des alambics), Luca Gargano devait se relancer. C'est chose faite avec le lancement d'Habitation Velier Pure Single Rum. Sur le papier, la gamme a de la gueule: les étiquettes sont magnifiques, on y voit l'alambic et toutes les informations (taux d'esters, part des anges, millésime, nom de l'alambic). Plus transparent tu meurs.

On a eu la chance de gouter 5 des 6 embouteillages de la gamme et dans l'ensemble c'est super réussi. On garde un souvenir ému du Forsyths WP 502 white et de son grand frère Forsyths WP 2005. Tous deux distillés chez Worthy Park (d'où le WP sur l'étiquette) en Jamaïque, ces rums exubérants sont issus de fermentations longues (3 mois pour le blanc !) et se démarquent par leur légère acidité et leurs notes de banane séchée. Du très lourd. Le Mueller LL / 3177 White n'est pas non plus passé inaperçu. Il s'agit en fait d'un Rhum Rhum (Marie-galante) déguisé, la seule différence avec l'original réside dans la méthode de fermentation (ici 100% jus de canne, 50% canne et 50% eau pour le Rhum Rhum). Son nez sur la canne fraiche rappelle évidemment celui de son faux frère mais il se démarque par sa légère acidité citronnée. Le truc doit faire un malheur en Ti-punch. Pour compléter la gamme on trouve un autre Worthy Park dans une version overproof (75%) qu'il ne faut pas boire (cocktail only), un Foursquare 2013 vieilli en fut de cognac Hennesey et un Port Mourant Whithe qu'on n'a pas eu la chance de gouter.

 

Le prix de la transparence

La démarche est top, les bouteilles sont magnifiques, le jus est très bon voire excellent (big up à Worthy Park) et les prix dans tout ça? Heuuuuuu embarassant comme question. 49€ pour le  Worthy Park blanc..... C'est délirant, d'autant que le Rum Nation Jamaica qui sort du même alambic au même degré (57%) est vendu 36€. La différence entre ces deux rums est imperceptible en bouche alors pourquoi payer 13€ de plus? Pour la transparence? Vraiment? 65€ Pour le Mueller LL IV / 3177 White (59%).....oops they did it again ! C'est 10€ de plus que le Rhum Rhum PMG (56%, 55€), pour 3 degrés de plus  et un mode de fermentation différent ça pique un peu. Le reste de la gamme affiche également des tarifs élevés, le Foursquare (64%) monte à  77€ sur le ticket de caisse, le Worthy Park 2005 s'envole à 89€ tandis que l'overproof se monnaye 69€. C'est dommage car les produits sont bons mais qui achètera un Overproof jamaïcain à 65€ ? Quand on pense que les derniers Caroni High Proof (16 ans) chez Velier valaient 95€ et que le Worthy Park 2005 sort à 89€ on se dit que l'étiquette et la transparence coutent cher. On n'est pas certain que la hype dont bénéficie Velier fonctionne sur ce coup là.

 

 

 

5 comments

  1. luca gargano 12 mai, 2016 at 12:44 Répondre

    Cher Jonas,
    merci pour ton beau article sur habitation velier.
    je voulez,dans mon orrible francai ecrit, faire quelques commentaire sur la question prix:
    1-le prix de vente sont pas mes prix de vente…en France le marge de caviste est beaucoup different q en Italie…
    2-Worthy Park White est un produit completement different q Rum Nation….Rum Nation a embouteille le Worthy Park standard q ma societè en Italie commercialise dans la bouteille officiel « RumBar » e q nous vendons au bar et caviste a 14,85 euro+tva. Worthy Park Habitation Velier est le resultat de un fermentation de 3 mois q a de cout completement different et un profile gustative q ,pour moi,a rien a voir avec l’autre.imperceptible???
    3-Worthy Park 75.5 %abv : le prix de 65 euro est equivalent a un prix de 34 euro a 40% abv…..
    4-Rhum Rhum Muller: 3% abv est 5% de difference de prix et Muller est restè 6 mois en plus de Rhum Rhum PMG au « brassage »…en plus nous avons produit seulement 1500 bouteilles avec un cout de matiere seche plus elevè.
    5-Foursquare 2013: est un world premiere ,le premiere embouteillage de Foursquare 100% pot still avec un prix a 40% abv de 47 euro…

    • whiskyleaks 12 mai, 2016 at 13:21 Répondre

      Merci beaucoup Luca pour toutes ces précisions. Tes rhums sont en tous cas excellents et je comprends que leur coût de fabrication soit important étant donné leur qualité. Je crois qu’il ne me reste plus qu’à les acheter en Italie 🙂

    • whiskyleaks 15 octobre, 2016 at 22:06 Répondre

      On n’avait pas eu l’occasion de le goûter lors de cette dégustation mais c’est vrai qu’en général Hampden ça envoie bien.

Leave a reply