Dalmore Constellation 1992 : au delà du prix, un whisky d'exception.

N'y allons pas par quatre chemins, ce Dalmore Constellation 1992 est le whisky le plus cher qu'il m'ait été donné de gouter. Compter environ 3000€ pour une jolie bouteille...... Un employé gagnant le salaire médian devra donc cravacher 2 mois pour se payer ce nectar, il aura entre temps pris soin de ne payer ni ses ses factures ni son loyer ni même la cantine de ses enfants. Il vous faudra donc être un père (ou mère) indigne pendant 2 mois (si vous êtes un français médian) pour espérer toucher une bouteille de ce pas si vieux Dalmore.

DALMORE-CONSTELLATION

Entendons nous sur le fait qu' aucun whisky ne mérite d'être vendu à ce prix et que nous ne chercherons pas à savoir ici si ce Dalmore "vaut" réellement cette somme astronomique. Ce qui nous intéresse ici c'est la qualité du jus. Comme on le dit souvent sur Whiskyleaks: "le prix s'oublie, la qualité reste". Ce que l'on cherche en dégustant ça c'est une part d'exception, un truc inoubliable, une déflagration qui va émouvoir nos papilles pour la décennie à venir parce qu'il y a peu de chances qu'on en boive à nouveau. Alors on espère ne pas être déçu, déçu comme on a pu l'être par le Dalmore king Alexander III dont le nez est aussi magnifique que la bouche décevante. Oui je l'admet, Dalmore c'est pas mon truc, les nez sont toujours sublimes mais la bouche n'est jamais à la hauteur de mes espérances. Alors merde, j'espère vraiment qu'aujourd'hui je vais l'aimer ce Dalmore car ce soir je bois l’inaccessible, je goute au manche de la Grande Ourse, je tête les seins d'Andromède.

Dalmore Constellation 1992Distillé en 1992, le nectar est soumis à une double maturation, 10 ans en fût de bourbon de premier remplissage puis 9 ans en fût de porto. Il est embouteillé à 53,8°.

Nez: Comme d'habitude avec Dalmore ça claque sévère, le nez est absolument sublime, on a envie d'en croquer tellement c'est riche et intense. Comme d'habitude les oranges sont là mais dans une version douce et sucrée comme enrobées de chocolat. S'ouvre ensuite sur des notes plus florales et du gingembre confit. Une merveille!

bouche: Hell yeah! Voila un Dalmore qui tient ses promesses, la bouche est enfin à la hauteur du nez, c'est riche, intense et à tomber par terre. On retrouve les oranges, on est dans les jardins de l'Alcazar à Séville. Le chocolat amer débarque entouré de fruits à coques (noisette?). Le tout se marie à merveille, l'équilibre est parfait.

Finale: Longue et d'une magnifique richesse. On y trouve des épices bien plus marquées (noix de muscade et gingembre mais aussi du poivre), encore ces oranges dont la douceur s'estompe peu à peu vers quelque chose de bien plus boisé. Magnifique!

Note: AAA (Ptolémée)

Prix: aux alentours de 3000€, oui oui avec trois zéros derrière le trois.(Zeus)

Si vous êtes Zeus et que vous avez le 06 d'Andromède vous pouvez vous procurer ce nectar à La Maison du Whisky qui vend la collection complète des 21 Dalmore Constellation pour la somme dérisoire de 250 000€. Zeus n'hésiterait pas, l'ambroisie n'a pas de prix....

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.