Octomore 6.1 Scottish Barley (57%, OB 2013): Malt, Tourbe et Cacao

Octomore dans son écrin

Octomore dans son écrin

Le whisky le plus tourbé au monde est distillé a Bruichladdich a partir d'orge produite a deux pas, dans la ferme Octomore, sur Islay. L'été dernier nous avions testé la version Octomore 5.1 face a l'Ardbeg Ardbog et c'est peu dire que le premier l'avait emporté haut la main. C'est un whisky expérimental, au caractère incroyable qui représente a merveille un savoir faire et un terroir unique. Un whisky 100% Islay donc qui n'a pas son pareil pour séduire les amateurs de tourbe, phénol et autre jambon blanc.

James Brown Barley

James Brown et l'orge d'Octomore

Voyons ce que donne la nouvelle mouture:

Couleur: Doré Léger

Nez: Fumée et sel. Grand air marin. Comme pour la version précédentes des notes sucrées se mélangent a ce bouquet classique d'Islay. Le fort degré d' alcool se fait sentir, ca pique les narines. Huile de moteur et essence. Poivre noir. Avec beaucoup de temps dans le verre (30mn) le whisky s'ouvre sur des notes fruitées, prunes, mures et miel, comme un speysider d'école, une belle surprise.

Bouche: Sucré-salé, consistance sirupeuse. Plutôt doux compte tenu de la forte teneur en alcool. Le mélange de tourbe et de sucre donne des notes chocolatées, de bois brulé et de café qui ne sont pas sans rappeler un Irlandais tourbé genre Connemara. Fumée de bougies. Viennent ensuite des pommes Fuji flambées (comme des marshmallows), et des notes de tisane: menthe verte et tilleul. La fumée se cale au fond de la gorge et semble ne pas vouloir en bouger, ce qui donne a cet Octomore une gout étrange en deux dimensions.

Finale: Longue. La tourbe est toujours la, en retrait. Chocolat et menthe. Une sorte d'after-eight fumé.

Octomore Cows

Une autre expression du terroir

Toujours excellent. Un whisky de terroir, enfant d’Islay. Les notes de chocolat semblent avoir remplacé le jambon blanc qui dominait dans la précédente version. Cela nous fait dire que l'on va être obligé de le gouter chaque année. On ne va pas se faire prier.

On peut lire l'excellent article (en Anglais) que Mark de malt-review consacra a Bruichladdich lors de son passage sur Islay.

Note: A+ (Gordon Strachan)

Prix: 130 euros (Haute Bourgeoisie)

 

2 comments

  1. Ricko 23 janvier, 2014 at 09:09 Répondre

    Bonjour Bertrand, où arrivez vous à le trouver à ce prix ? De mon côté impossible de le trouver à moins de 160 euros, pour les rares qui ne sont pas déjà en rupture de stock (on commence à le trouver à 250 euros sur Ebay).
    Cela me fais penser au Talisker 25 que vous avez testé et annoncé autour des 100 euros, alors que que je le trouve aux alentours des 300 !
    Quant à l’Octomore, à au moins 2 fois le prix du Ardbog, le minimum qu’on lui demande c’est d’être meilleur non ? Ce dont mon caviste préféré n’a pas l’air du tout convaincu..
    Bonne continuation à tous, je prends en tout cas grand plaisir à vous lire

    • bertrand 23 janvier, 2014 at 15:20 Répondre

      Bonjour Ricko,

      On peut le trouver sur masterofmalt.com pour 122 euros:

      http://www.masterofmalt.com/whiskies/bruichladdich/bruichladdich-octomore-5-year-old-scottish-barley-whisky/?srh=1

      Je vis aux Etats Unis donc j’ai du mal a vérifier les prix pratiqués par les cavistes en France. Je mets sur le site les prix auxquels j’achète les bouteilles, ce qui est sans doute une erreur. J’essaierai de mettre un prix moyen.

      En ce qui concerne le prix d’un whisky par rapport a un autre, c’est une question de perspective. C’est pour cela qu’on goute. Certaines bouteilles de Karuizawa a 300 euros sont infiniment meilleures que des MacAllan qui valent le triple…

      Nous avions préféré l’Octomore au Ardbog parce la démarche (l’orge cultivée sur place, le coté expériemental) et le gout nous paraissaient plus authentiques que l’Ardbog qui s’appuie sur une grosse machine marketing et en fait un peu trop au niveau du gout. Un whisky de terroir contre un whisky de laboratoire en quelque sorte.

      C’est vrai que l’Octomore est un peu cher mais les prix sont a la hausse dans le whisky en général. Avec vous essayé le Bowmore « Devil’s Cask » vieilli en fut de Sherry de premier remplissage? C’est excellent.

      Bien a vous,

      Bertrand.

Leave a reply