Glen Garioch: à l'est d'Éden.

glen garioch

Glen Garioch est assez méconnue en France, pourtant cette distillerie se distingue à de nombreux égards. Tout d'abord de par son nom qui a l'air plutôt simple à prononcer mais, comme dans tout mot écossais, il y a un piège.... Ne me demandez pas pourquoi Glen Garioch se transforme en Glen Guiri dans la bouche des autochtones, les vieux dialectes écossais sont plein de surprises. Les mecs y ont tout de même été fort sur le coup, j'ai beau chercher je ne vois pas de "i" dans la première syllabe et le "o" de la deuxième syllabe a tout simplement disparu dans les limbes d'un fût de whisky. L'écossais c'est pire que l'elfique, à l'oral tout va bien mais la transcription écrite est souvent incohérente pour ceux qui n'ont pas grandi à l'abri d'un alambic. Kenny Grant, le manager de la distillerie, nous donne une petite leçon de prononciation en vidéo; pour avoir rencontré le bonhomme je peux peux vous assurer que son accent est authentique, en deux ou trois leçons il devrait pouvoir maitriser l'elfique et ouvrir les portes de la Moria.

 L'autre particularité de Glen Garioch est sa localisation, c'est la plus à l'est du pays. Au delà de ces considérations géographiques c'est l'implantation en plein cœur du village d'Oldmeldrum qui marque le visiteur. La distillerie est au centre du village et on y accède par la petite "distillery road". Les voitures laissent passer les fûts qui traversent la route pour rejoindre le "warehouse". Cette intégration de la distillerie dans la vie du village donne du caractère aux lieux. On pense aux petites routes du Béarn où le touriste laisse passer le troupeau de moutons, cette route ne nous appartient pas, elle appartient à ceux qui travaillent ici et on regarde le spectacle avec un sourire béat. Une impression de paix se dégage des lieux d'autant que l’enchevêtrement des bâtiments de la distillerie est un régal pour les yeux. On rêve de retourner en enfance et de jouer à cache cache entre ces murs...Ici tout n'est que luxe calme et volupté. Quoique la distillerie n'a rien de luxueux, pour cela il vaut mieux se rendre à la Meldrum House, fier manoir reconverti en hôtel qui accueille un de ces parcours de golf magiques. Oui ces golfs où même les canards semblent habillés de tweed, le chic ultime en somme.

glen garioch distillerie

L'histoire de Glen Garioch est assez tourmentée, rien d'original ici car toutes les distilleries ont un passé mouvementé: rachat, fermeture temporaire voire définitive, transformation en musée ( comme à Dallas Dhu), et pourquoi pas un jour reconversion en usine de spaghetti. Glen Garioch ne fait donc pas exception, achetée en 1970 par le groupe Morrison Bowmore elle est restée fermée entre 1995 et 1997. Ces deux ans ont permis au groupe de repenser la stratégie et de redéfinir la production. Glen Garioch ,qui jusqu'en 1995 produisait un whisky légèrement tourbé (8/10ppm) en maltant son orge sur place, revoit sa copie. Le maltage sur place est abandonné car il nécessite beaucoup de bras et coute  trop cher, exit la tourbe également.

glen garioch founder's reserve

Aujourd'hui la distillerie propose un embouteillage sans mention d'âge "Founder's reserve", un 12 ans ainsi que plusieurs éditions millésimées parmi lesquelles on trouve un sherry cask de 1999 d'excellente tenue ainsi qu'une version vieillie en fut de vin qui vaut le détour.  Loin des discours convenus sur l'authenticité du produit, Glen Garioch admet que les méthodes de production se sont modernisées (comme dans toutes les distilleries). Ici on ne nous raconte pas de légendes obscures, pas de story telling extravagant; ici on produit du whisky,on aime ça et on le fait bien!

glen garioch casks

Leave a reply