Kilchoman 2007 Vintage (46%, OB 2013) : La Jeunesse de la Bête!

Kilchoman 2007-vintage

La plus jeune distillerie d’Islay (elle fut fondée en 2005), Kilchoman détonne dans le paysage de l’Ile des Hébrides par sa petite taille (150 000 litres d’alcool pur par an) et son attachement aux méthodes de production artisanales. C’est en outre la seule distillerie indépendante sur Islay depuis le rachat de Bruichladdich par Rémy Cointreau en 2012.

Kilchoman est née de l’association d’Anthony Wills et de John MacLellan, l’ancien maitre distillateur de Bunnahabain, la distillerie voisine. Afin de contrôler tous les aspects de la production, Kilchoman à été conçue comme une distillerie-ferme pouvant produire son propre grain dans les champs attenants et dispose d’installations pour malter l’orge au sol. Comme Chichibu au Japon, ce contrôle resserré sur la chaine de production permet à Kilchoman d’expérimenter sans trop dépendre des contraintes extérieures. On a ici affaire à un whisky jeune et artisanal dont le caractère s’affirme au fil des embouteillages, une évolution passionnante à suivre qui donne a ce projet ambitieux un coté éminemment sympathique.

kilchoman-farm-distillery-loch-gorm

Distillerie-ferme: le double effet Kilchoman

La gamme Kilchoman s’est étoffée ces deux dernières années et comprend désormais une édition annuelle 100% Islay, L’expression Loch Gorm vieillie en futs de sherry, L’expression de base Machir Bay composée de whisky de 4 et 5 ans vieilli en futs de bourbon (Buffalo Trace) et fini pendant 6 semaines en futs de sherry, ainsi qu’une expression vintage annuelle vieillie en fut de bourbon dont nous testons aujourd’hui la version 2007, embouteillée en 2013. Un whisky 6 ans d’âge qui, s’il on en croit Dave Broom qui en a fait son whisky Islay de l’année, devrait mettre une fessée à beaucoup de ses concurrents plus âgés. Voyons ce que cela donne.

Œil: Doré Leger

Nez: Champêtre. Tourbe, pétrole et herbe fraiche. Paille et marguerites. Huitres, citron,  iode et olives noires. Toffees.  Un soupçon de jus de canne a sucre avec citron vert, on se croirait en Asie du Sud est...

Bouche: Kilchoman classique. Tourbe, sucre et sel très bien intégrés. Mineral et marin. Chocolat qui est fonction de la tourbe. Du coté champêtre du nez on passe sur des notes fermières. Ce n'est pas du Brora mais on retrouve la paille, le foin et l'odeur de bergerie qui n'ont rien à envier au terroir de Roquefort. Retour de la fumée. C'est beau.

Finale: Longue. Chocolat toujours. Fumée puis sucré-sale et réglisse, minéral encore (sucer un caillou). Impressionnant pour un whisky si jeune.

Ce whisky me fait penser au film de Yakuza de Seijun Suzuki « La Jeunesse de la Bête » dans lequel Jo Shishido, l’acteur aux joues de marmotte, se ballade dans Tokyo en mettant des branlées aux vieux mafieux japonais. On se dit que Kilchoman est en train de faire un peu la même chose dans le monde du whisky tourbé. Ce nectar est déjà grand et il y a fort à parier qu’il sera magnifique dans quelques années lorsqu’il aura atteint l’âge de raison. Faites vous une faveur et achetez une bouteille !

Note: AA- (Jo Shishido)

Prix: 60 euros (Bourgeoisie de Province)

vlcsnap-2010-10-25-15h58m26s243

Jo Shishido, l'homme marmotte

Leave a reply