Old Pulteney 21 (46%, OB c.2013 ). Si Jack London avait été Anglais

DSC_1227-01

La distillerie Old Pulteney

Si Jack London avait été Anglais, il aurait certainement situé quelque récit dans la ville de Wick. Port septentrional des Highlands et lupanar pour pionniers en goguette. Mais Jack London n'était pas Anglais – même si le nom peut prêter à confusion – et il faut peut-être lui en savoir gré car le hareng qui a fait la fortune du port de Wick n'a pas le même potentiel poétique que l'or du Klondike . Mais qu'à cela ne tienne car des pionniers restent des pionniers et quand des hommes sont esseulés ainsi sur des terres hostiles, il faut bien les faire boire.

Et c'est dans ce but que James Henderson décida d'implanter une distillerie dans Pulteneytown, la ville marge construite pour la pêche du Silver Darling, comprenez, le hareng. Formidable histoire donc, que celle de cette distillerie qui a conservé ses alambics archaïques et difformes, qui sont devenus avec le temps sa marque de fabrique. La rudesse des hommes de port. Voyons si ce caractère a été transmis à son whisky.

m13679_2

L'expression de 21 ans a plusieurs fois été primée et figure dans le palmarès intime de Jim Murray. C'est dire si nous vibrons en ouvrant cette bouteille.

Oeil : d'un bronze clair, il tire au cuivre bien lustré.

Nez : Très frais, un air de pomme et de tartines beurrées. Biscuits shortbread. Un air marin, un peu iodé. Agrumes — citron vert, orange – . Un rien de piquant.

Palais : Assez douce. La pomme revient, avec des fruits plus mûrs. Un peu d'astringence mais... putain ! C'est bon ! Un mélange subtil entre notes salées et douceur. Puissance, volume. C'est beau. Un peu de chocolat, orange, fruits patissiers.

Finale : la finale confirme cette évolution. La douceur et la chaleur l'emportent mais n'éteignent pas le caractère marin de la bête. On pense au hareng, mais sans bien savoir s'il s'agit d'une image mentale ou d'une sensation réelle. Mais après tout ? N'est-ce pas ce qu'on cherche dans ces alcools ? Très belle fin. On sent les embruns et l'odeur de poisson mêlée de la sueur des pionniers.

Si Jack London avait été Anglais, il aurait échoué dans le port de Wick, les latitudes dans le Nord de l'Ecosse ne sont-elles pas les mêmes qu'en Alaska ? Il y a là un tropisme troublant ! A explorer.

Note AA (Martin Eden)

Prix : 126 € (Pionnier chanceux)

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.