Negroni tredici : le negroni sublimé.

Demandez à n'importe quel barman digne de ce nom quel est son cocktail préféré et il y a fort à parier qu'il vous réponde le negroni avec un air qui vous fera comprendre que cela relève du truisme. Oui le negroni a la côte chez les barmen; fruité et amer, complexe et rafraichissant, ce cocktail réussit à joindre tous les extrêmes. Comme si cela ne suffisait pas, c'est un des cocktails les plus simples à réaliser: 3 parts égales de gin, vermouth et campari, que demande le peuple....le shaker n'est même pas recommandé.

Avec une telle popularité, ce cocktail méritait forcément d'être réinventé, twisté, réadapté pour en faire quelque chose d'un peu plus pointu. Les variations ne manquent pas, on peut garder les 3 mêmes ingrédients en jouant sur les proportions, changer de marque de gin ou de vermouth pour renouveler l'expérience, voir même  opter pour un autre alcool de base (voir à ce propos le teqroni).

negroni tredici

Toby Maloney a décidé d'aller plus loin en créant le negroni tredici, ce barman de Chicago a complètement restructuré la recette originelle. Proportion de Campari revue à la baisse, ajout de Cynar et dose de gin augmentée, on s'éloigne de la tradition mais le résultat est stupéfiant! Le Cynar apporte une grande complexité tout en maintenant le taux d'amertume, l'ensemble perd son gout orangé (moins de Campari) au profit de quelque chose de plus herbacé. La puissance alcoolique est plus élevée mais l'amertume est moins prégnante, on garde donc le côté extrêmement rafraichissant du negroni. Une réussite on vous dit!

Recette
  • 5 cl de gin (ici Tanqueray n°10)
  • 3 cl de vermouth doux (ici Dolin rouge)
  • 0,8 cl de Campari
  • 0,8 cl de Cynar

Versez tous les ingrédients dans un verre rocks rempli de glaçons, remuez à la cuillère et ajoutez une tranche d'orange. Cheers!

2 comments

Leave a reply