Pasdeloup: les bars à Paris #8

Il est des bars où l'on vient se montrer, d'autres où l'on vient faire la fête; Pasdeloup ne fait pas partie de ceux là. Ici on vient se poser au comptoir ou s'affaler dans un canapé et passer un bon moment avec quelqu'un qu'on aime, un bon ami, un(e) amant(e) mais certainement pas des collègues de bureau trop bruyants. L'endroit est une merveille de minimalisme d'inspiration scandinave. Le bar d'un bois clair et les étagères en cuivre au design simple confèrent au lieu une atmosphère chaleureuse malgré la nudité des murs. Ici rien de tapageur, de la simplicité d'une redoutable efficacité, un peu comme Amanda qui tient le bar. Elle est rigolote Amanda derrière son bar, elle virevolte avec ses bouteilles et tape sur sa caisse avec un air rêveur, quand elle danse seule au comptoir on aimerait en savoir plus sur la douce folie qui l'anime. Pour le comprendre il suffit de gouter l'un de ses cocktails, impeccables concentrés d'efficacité: ses potions sont concoctées avec passion.

pasdeloup

Quand on se penche sur son parcours, on comprend vite qu'elle n'est pas là par hasard. Débarquée des États-Unis en 2010 pour des études d'histoire de l'art, elle officie comme serveuse à l'Experimental Cocktail Club, elle y devient alors barmaid avant de devenir chef barmaid de la Candelaria. Exit l'histoire de l'art et en avant toute pour le bar. Ce parcours atypique et singulier nous rappelle que la bonne picole c'est souvent une histoire de passion. Cette passion, on peut la retrouver dans chacun de verres d'Amanda.

carte pasdeloup

La carte est d'une belle tenue, on y trouve tout ce qu'un assoiffé peut espérer. Des cocktails secs comme le "A Pair", servi dans un joli flacon à verser soi-même, qui marie avec élégance tequila añejo Calle 23, vermouth rouge et eau de vie de poire.  Les amateurs de bourbon se jetteront sur le Sale Gosse, (bourbon infusé au sésame, Suze, sirop de vanille, citron) ce cocktail est une tuerie très facile à boire. N'oublions pas que Pasdeloup s'est taillé une super réputation en associant cocktails et plats. Le pairing ici n'est pas une posture mais une réelle opportunité de marier les saveurs et les textures. 3 cocktails sont ainsi présentés en association avec des mets salés ou sucrés et la seule lecture de la carte ouvre l'appétit. Pour l'ambiance musicale, on est dans le rock indé distillé à un volume appréciable, pas besoin de hausser la voix pour se faire entendre. Vous l'aurez compris on a adoré cet endroit, on ne saurait que trop vous conseiller d'aller y faire un tour.

Pasdeloup

108, rue Amelot Paris (75011)

TÉL : 09 54 74 16 36
Métro : Filles du Calvaire
De 18h à 2h ; cuisine jusqu’à 23h (23h30 vendredi et samedi). Fermé le  lundi
Prix: 12€ (cocktails), 16-20€ (pairing plat + cocktail)

2 comments

  1. Il Pulcino 10 avril, 2015 at 09:10 Répondre

    Même impression lors de ma première venue en semaine…
    Petite déception un samedi soir puisqu’on le passe d’une ambiance intimiste et minimaliste, où la musique n’enraye en rien le ryhtme des conversations, à une arrière sale bruyante, certes funky, mais assez éloignée des raisons qui m’avaient fait revenir en bonne compagnie.

    • whiskyleaks 10 avril, 2015 at 10:08 Répondre

      Oui c’est un peu le problème des bars à cocktail le week-end. C’est une des raisons pour laquelle je préfère sortir en semaine ou le dimanche soir.

Leave a reply