Pour en finir avec les préjugés sur la tequila

On a tous ce souvenir douloureux d’une horrible cuite à la mauvaise tequila. Vous savez cette biture d’adolescent qui consiste à ingurgiter un maximum de teq paf en un minimum de temps. Même si cette cuite est vieille de 20 ans on se souvient tous avec dégout de cette odeur d’éthanol et le simple fait de prononcer le mot "tequila" nous ramène à ces sombres moments d’insouciance.

Pour beaucoup d’entre nous la tequila c’est donc ça : un alcool bon marché qu’on boit pour se saouler quand on est ado et qui a une odeur désagréable reconnaissable entre toutes. C’est un peu la madeleine de Proust réduite à l’état de vomi.

ça sent la gueule de bois

ça sent la gueule de bois

Pourtant la tequila de qualité peut apporter de nombreuses réjouissances au dipsomane moderne. On peut la boire "neat" en fin de repas ou l’incorporer dans de nombreux cocktails.

La tequila : qu’est-ce que c’est  au juste ?

Pour porter le nom de tequila cette boisson doit être tout d’abord produite dans l’état de Jalisco au Mexique. Cet état se situe grosso modo entre la ville de Mexico et l’océan Pacifique, une de ses localités s’appelle d’ailleurs Tequila.

Elle est fabriquée à partir d’agave bleue, on utilise le cœur de la plante (appelé « piña ») que l’on fait cuire dans un four. La piña est ensuite broyée pour en extraire le jus, c’est ce jus qui servira de base à l’élaboration de la tequila, il sera fermenté avant de passer en alambic.

piñas et plants d'agave

piñas et plants d'agave

Le truc compliqué avec l’agave blue weber qui est souvent utilisée pour la tequila est qu’elle n’arrive à maturité qu’au minimum 7 ans après sa plantation. C’est un peu comme si la  vigne ne donnait du raisin qu’une fois tous les 7 ans, je vous laisse imaginer le prix exorbitant auquel on achèterait notre pinard….

Lisez bien l’étiquette !

Abandonnez tout de suite l’idée d’acheter une tequila qui ne soit pas 100% agave. Toute bouteille qui n’indique pas clairement cette spécificité est ce qu’on appelle un « mixto ». C’est un peu la version batarde de la bonne tequila et sa fabrication résulte d’un mélange de 51% minimum de jus d’agave et de 49% maximum d’alcool de canne à sucre. Ces mixtos sont beaucoup moins chers à produire et le résultat s’en fait sentir, c’est cette saloperie qui vous a filé de terribles gueules de bois quand vous étiez ado.

Un seul mot d’ordre : n’achetez que de la tequila 100% agave !

Les trois types de tequila.

Il existe trois types de tequila bien distincts, la blanco, la reposado et la añejo.

tequila calle 23 100% agave dans ses 3 déclinaisons.

tequila calle 23 100% agave dans ses 3 déclinaisons.

La différence est très simple, c’est juste une question de vieillissement.

La tequila blanco ne vieillit pas, elle est mise en bouteille après distillation et comme son nom l’indique elle est blanche. Le gout de l’agave est très présent sur ce type de tequila

La tequila reposado doit vieillir entre 2 mois et 1 an en futs de chêne. Sa couleur est légèrement dorée et son gout est influencé par le bois du fut même si l’agave est encore très présente.

La tequila añejo doit vieillir entre 1 et 3 ans en futs de chêne. Le gout de l’agave devient presque imperceptible et le bois est très présent, sa couleur se rapproche de celle d’un cognac léger.

J.V.

 

Leave a reply