20 bouteilles à ne pas rater au Whisky Live 2016

Ce week end on éteint son téléphone et on prévient jolie maman qu'elle peut toujours se brosser pour son repas dominical. Elle devrait bien le savoir que fin septembre c'est Whisky Live et que toute la planète malt va se pointer à la cité de la mode et du design avec la langue pendante et la truffe fraîche. L'heure de la messe a sonné et il est hors de question de passer à côté de l'évènement. Tous les ans c'est la même rengaine, comment faire pour goûter un maximum de références sans perdre sa dignité. Soyons honnêtes, il sera impossible de tout essayer, il va falloir trancher et faire des choix. Il parait que choisir c'est aussi renoncer mais il sera impossible de s'envoyer un verre de chacun des 150 embouteillages exclusifs que La Maison du whisky a sélectionné pour célébrer ses 60 ans. On vous propose une petite sélection de ce qu'il ne faudra  pas manquer.

1-Les embouteillages officiels

On ira faire un tour chez Kavalan qui se pointe avec pas mal de nouveautés notamment un Amontillado complètement dément mais absolument inabordable (395€). La distillerie taïwanaise apportera également un Port cask de belle facture et Podium, un assemblage de fûts de chêne américain neuf et de fûts de second remplissage. Malgré son nom à la con ce whisky est très réussi et pour 73€ on en a pour son argent. Il ne faudra pas rater Wolfburn qui revient avec Aurora, un assemblage de futs d'olorosso et de quarter casks, on ne l'a pas gouté mais on a été plutôt emballé par le single malt sorti cette année. Les curieux iront gouter le Kilchoman Caroni cask finish, pour y avoir trempé les lèvres on peut vous dire que le résultat est surprenant, la grosse tourbe laisse la place en finale à des notes de mélasse. Chez les français ça bouge aussi avec Armorik qui présentera un whisky vieilli en fut de chouchen, vu le niveau qu'affichent les derniers embouteillages de la marque on risque de ne pas être déçu. Passage obligatoire chez Arran qui propose cette année un whisky de 21 ans vieilli en futs de sherry, une merveille de délicatesse et de complexité qu'on vous annonce comme l'un des meilleurs whiskies du plateau.

whisky-live-paris-degustation3

2-Les embouteilleurs indépendants

Comme chaque année Compass Box revient avec des whiskies qui font beaucoup parler d'eux. On ne manquera pas le Whisky de table embouteillé dans un flacon qui reprend les codes du vin, cet assemblage de malt très marqué par le Clynelish est parfait pour l'apéro. On goûtera aussi la provocation ultime de John Glaser avec son 3 yo deluxe qui contient moins de 1% de whisky agé de 3 ans tandis que le reste est composé de très vieux jus. On approuve le pied de nez fait à la Scotch Whisky Association qui avait interdit à Compass Box de mentionner l'âge des plus vieux malts que contiennent les assemblages. Les amateurs de sensation fortes s'enverront une rasade de l'Octomore 2009 vieilli en fûts de pauillac et embouteillé par Rest & Be Thankful, c'est un whisky extrême qui ne laisse pas indifférent. On attend toujours avec impatience la trilogie de Signatory Vintage cask strength, cette année se seront Ardmore, Linkwood et Mortlach qui seront présentées dans des versions relativement jeunes (2008).

3-Le whisky cède du terrain face aux autres spiritueux.

Cette année, l'espace dédié au whisky sera réduit en comparaison des éditions précédentes. Les autres spiritueux, rhum en tête, commencent à se faire une place au soleil. Niveau rhum, il y aura des tonnes de nouveautés notamment chez Velier qui présentera sa gamme Habitation Velier dont on vous parlait il y a quelques mois et 3 nouveaux Caroni 1996 qui malgré leur prix explosif se vendront en quelques heures. La Maison du Whisky profitera de l'évènement pour lancer sa "Transcontinental Rum Line", une sélection de rums pointus (Diamond, Uitvlugt, Hampden, etc...) présentée dans de biens jolis flacons. Rum Nation dévoilera également deux superbes embouteillages de single cask, un Enmore 2002 et un Diamond 2005. Il ne faudra pas manquer le stand de Pierre Ferrand pour gouter l'excellent cognac "Renegade Barrel" dont on vous parlait cet été et le Citadelle no Mistake Old tom Gin. Si après tout ça vous êtes encore d'attaque, il faudra faire un tour à la Cocktail Street, une vingtaine de pop-up bars installés dans des camions serviront des créations originales. Si vous n'avez plus soif, passez voir l’inénarrable Christine Lambert qui dédicacera "Tu ne mettras point de  glaçons dans ton whisky", son excellent bouquin, samedi à 16h. Elle nous a avoué être inquiète à l'idée de se retrouver dans une salle vide avec sa pile de livres, même si cette éventualité nous paraît fort peu probable passez la voir, vous ne le regretterez pas

Toutes les infos et la billetterie sur le site officiel du Whisky Live 2016.

Leave a reply