Planète Bière, le salon qui va faire mousser Paris !

Après une première édition 2015 qui a explosé les compteurs, Planète Bière revient plus grand, plus beau, plus fort ! 90 exposants venus du monde entier proposeront à la dégustation plus de 500 références les 20 et 21 mars prochain au Tapis Rouge à Paris.

La bière sommeillait gentiment, on sortait ce qu’elle faisait de pire à l’occasion d’un mauvais match de foot, Zidane qui passe à Makélélé qui passe à Vieira qui passe à Heineken. Quel ennui….. Les seuls moments réjouissants qu’elle nous offrait se résumaient à peu près à aller pisser au moment de l’unique but de la partie. Satanée bière……
Et puis voilà, le mouvement Craft Beer a débarqué, tout le monde s’est mis à faire des bières originales de qualité avec une grande liberté créatrice. Aujourd’hui c’est une déferlante, impossible de compter toutes les brasseries françaises. Terminé donc la pisse de chamelle servie à température ambiante dans un gobelet en plastique. Maintenant la bière se déguste et Planète Bière nous offre l’occasion de faire le point sur ce que le monde de la mousse offre de meilleur. Pour réussir votre salon on vous aiguille un peu avec quelques brasseries qui méritent le détour.

 

arcade nation brewdog

Les bières radicales.

On ne présente plus Brewdog, la brasserie écossaise qui produit des bières sans concession aux noms évocateurs, on ira goûter la Arcade Nation, une IPA sur le café et les agrumes, qui envoie le houblon dans la lucarne d’un bel extérieur du droit. On ne ratera pas Trou du diable, la brasserie québécoise aux étiquettes délirantes qui proposera entre autres la Saison du tracteur, désaltérante et rustique, à boire après le repiquage des fraises en plein cagnard. Si on trouve une place sur le stand, on rendra visite à De Molen pour s’envoyer une Rasputin maturée en fûts de bourbon, ça fait l’effet d’une lourde frappe de l’emblématique Karl Heinz Rummenigge dans le cerveau mais c’est diablement bon.

 

hand & seal brroklyn

Les originales

Il ne faudra pas manquer le stand de Baladin, la brasserie italienne qui produit la Nazionale aux arômes de bergamote et de coriandre, la tisane enfin à la portée des amateurs d’alcool. Les français ne seront pas en reste avec Page 24 qui offrira à la dégustation la Rhub’IPA brassée avec 10% de jus de rhubarbe, la tarte de mamie assaisonnée au houblon. Niveau excentricité, les japonais ont toujours eu un savoir faire exemplaire, les nippons de Coedo présenteront Beniaka à base de patate douce. On finira la tournée des bières déjantées avec la brasserie italienne The Wall et sa Sjavár Bjór rehaussée d’une pointe de sel à la réglisse d’Islande.

 

trou du diable

Les classiques qui ont fait leurs preuves

Arrêt obligatoire au stand de St Austell, la brasserie anglaise présentera Proper Job et Big Job (on attend désespérément Blow Job…), deux IPA bien branlées qui envoient la sauce sans se la jouer. On ira également faire un tour chez Brooklyn qui présentera Hand &Seal Bourbon Aged, un vin d’orge qui bastonne avec ses 13,3% au compteur. On n’oubliera pas de passer chez Guiness pour goûter la West Indies Porter à l’amertume classique rehaussée d’une pointe d’amertume.

A Planète Bière ça va mousser sévère. Toutes les infos et la billetterie sur le site officiel de l’évènement : http://planete-biere.com/

Leave a reply