Miyagikyo 15 ans (45%, OB c. 2013): Miellat et Fourmis...

Miyagikyo 15

Miyagikyo 15 ans

Miyagikyo qui se trouve dans le nord de Honshu, près de la ville de Sendai, est le second lieu de production de Nikka (après Yoichi) et sans doute la moins connue des grandes distilleries japonaises (Yoichi, Yamazaki, Hakushu, Miyagikyo). Elle a été construite dans les années 60 afin d’augmenter la production du groupe a un moment ou le whisky était particulièrement en vogue au pays du soleil levant. Le nectar qui sort des alambics de Miyagikyo est beaucoup plus léger et fuité que celui, robuste et viril, de Yoichi. On le retrouve dans les blends Taketsuru et Nikka from the Barrel et en single malts. La gamme est composée d'expressions 10, 12 et 15 ans ainsi que de single casks prisés mais plus rares. Nous goutons aujourd'hui la version 15 ans, qui est donc le plus vieux des whiskies "de série" proposés par la distillerie.

880_TR_Miyagikyo-Nikka

Miyagikyo au bord de la rivière.

Oeil: Ambré Léger

Nez: Fruité et floral a la fois. Influence légère du bois, il doit y avoir un peu de Sherry dans le mix. Tabac blond et caramel léger tout en suggestion. Gingembre (Canada Dry). Miel, melons verts, abricots et pèches de vigne. Sucré a souhait, un blair estival et bien de chez nous. J'ai envie de dire miellat, mais comme ca sort de l'anus des pucerons et que je ne suis pas une fourmi, je vais m'abstenir... Ce n'est pas Cléopâtre mais c'est bien bon quand même.

Bouche: Belle consistance, légère fumée et chocolat. Assez salé au premier abord avec des notes marines, huitres. Puis viennent des gouts plus sucrés, guimauves et prunes. Rhubarbe (non fumée). Pique un peu, vin blanc de type Sancerre. Anesthésie de la langue: clou de girofle et gingembre. On est encore dans un registre fruité: raisins blancs frais, cerises confites, et pèches de vigne. Merci pour ces muscles.

Finale: Plutôt longue, on reste sur ces impressions de fruits avec une certaine minéralité. Cela vaut le détour.

Un excellent whisky qui saura ravir les amateurs de sucré-salé, de notes fruitées du pays, et de vins blancs. Un whisky qui se boit bien, mais avec beaucoup de caractère. Un peu cher peut être.

Note: A- (Porco Rosso)

Prix: 115 euros (Bourgeoisie péri-urbaine)

Miellat

Le Miellat: Poésie...

Leave a reply