4 règles d'or pour ne plus massacrer ses cocktails.

On a tous un ami qui prétend faire des cocktails et qui nous a un jour servi un truc abominable avec un air extrêmement satisfait. Dans ce genre de situation, deux solution se présentent à vous. La première consiste à faire preuve d'une atroce hypocrisie et de dire à votre hôte que son cocktail mezcal poivron grenadine est une merveille et qu'il mérite de figurer dans le P.D.T. (célèbre recueil de recettes du bar éponyme à New York). Bien entendu, dès que vous aurez quitté les lieux vous vous empresserez d'effacer les coordonnées de l'ami car, oui, un mauvais cocktail est une cause valable de rupture amicale. La deuxième solution est plus risquée car il y a de fortes chances que vous passiez pour un connard prétentieux mais elle aura le mérite de mettre un terme aux massacres perpétrés par vos hôtes, votre amitié n'en sortira d'ailleurs pas indemne. Cette solution consiste à mettre le nez de votre ami dans son caca et lui expliquer une fois pour toute quelques règles d'or dont on ne peut pas faire l'économie quand on veut réaliser des cocktails convenables.

Ce guide s'adresse donc à mon ami imaginaire (mes vrais amis sont bien entendu des as du shaker) qui a trop longtemps méprisé mon palais, j'ai fait le choix d'être un connard prétentieux mais c'est pour son bien.

 

PDT

1- Une bonne recette.

Une mauvaise recette ne donnera jamais un bon cocktail, cela peut sembler évident mais je sais que pendant que je regarde ailleurs tu vas fouiller l'internet pour trouver comment réaliser tes boissons préférées. Comme d'habitude avec le web il faut être vigilant, et tu persistes à te fourvoyer en cherchant tes recettes sur des forums de mécanique moto. Ton dernier whiskey sour avec un dash d'huile de vidange m'est d'ailleurs resté en travers de la gorge. Si tu veux réparer ta moto, le forum "Passion Honda" sera parfait mais pour tes cocktails je te recommande Liquor, Imbibe et Difford's guide. Tu peux aussi t'acheter un bon livre de recettes, si tu es pauvre tu t'offres "101 cocktails" de François Monti, si tu es riche tu achètes le "P.D.T." de Jim Meehan et "Death & Co" de David Kaplan.

 

Jiggers

2- Le bon dosage.

Je sais pourquoi tes cocktails sont dégoûtants, je t'ai filé de bonnes recettes mais tu te refuses obstinément à investir dans un jigger. Ne me fais pas croire que tu es capable de verser 5 cl de liquide sans doseur, seuls les barmen ultra confirmés peuvent faire ça, on appelle ça le "free pour" et je peux t'assurer que ça ne s'improvise pas. Fais moi le plaisir de t'acheter un beau jigger gravé à l'intérieur, tu en trouveras de magnifiques sur Cocktail Kingdom. Quand tu l'auras reçu tu ne te tromperas plus dans les dosages. Si ta recette indique 6 cl de bourbon, tu n'en mets pas 5 ! Et ne viens pas chouiner en me disant que c'est la fin de ta bouteille, si tu n'as pas assez de gnôle sers toi une grenadine ou vas en acheter.

 

gin

3- Les bons produits.

 Jette moi tout de suite cette bouteille de gin que tu as trouvé en bas de l'étagère de ton supermarché, ne pense pas une seconde mettre ça dans mon cocktail, je n'ai aucune envie de devenir aveugle. Cours donc t'acheter une bouteille correcte et ne me brandis pas l'argument du prix, tu trouveras des choses très bien à moins de 20 balles (le beefeater fait parfaitement le job). La meilleurs recette du monde sera parfaitement imbuvable si tu y mets de l'antigel, alors ton gin tu t'en sers pour récurer ton évier. Et puis arrête de me dire qu'en cocktail c'est inutile de mettre des bon produits, c'est une ineptie.

 

glaçons-pleins

4- La glace.

Arrête de radiner sur les glaçons malheureux ! Dois-je te rappeler que tu peux faire des glaçons avec l'eau qui coule de ton robinet ? Sois prévoyant, garde un tiroir de ton congélateur pour tes glaçons et fais en sorte d'en avoir toujours beaucoup en stock. Le dernier cocktail que tu m'as servi était une abomination, je t'ai vu le remuer avec 2 misérables glaçons dans le shaker. Je te le redis une dernière fois mais si tu ne mets pas assez de glaçons, ton cocktail sera plein de flotte car les malheureux auront fondu pour rafraichir ta boisson. Tu remplis donc ton shaker aux deux tiers de glace et si tu n'en a pas assez tu te fais un thé ou un chocolat chaud.

 

Si tu respectes ces quatre règles, je te pardonnerai pour tous les outrages que tu as commis par le passé. J'aurai pu pinailler et te faire un pamphlet sur la garniture et les verres que tu utilises mais comme tu es un ami je n'irai pas jusque là. Tu peux d'ailleurs me servir ton cocktail dans un verre en plastique avec un parasol en papier, je n'aurai rien  à en dire....s' il s'avère bon.

 

2 comments

  1. nicolas 28 juin, 2015 at 13:46 Répondre

    Et j’ajouterai la règle N°5 : si tu ne sais pas faire de cocktails, ou n’a pas envie, ou te sens obligé d’en faire car ton pote tient un blog, n’en fais pas. Un bon alcool bien servi (vin, bourbon, tequila, etc) vaudra mieux qu’un mojito au sirop de menthe shake sur glace fondue.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.