Quatre glaçons dans le vent.

Ne vous fiez pas au titre de cet article, les glaçons c'est un truc hyper sérieux dès lors qu'il s'agit de cocktails.

Quand vous entrez dans un bar qui propose des cocktails, jetez un œil aux glaçons utilisés et après la lecture de cet article vous devriez assez vite savoir si cet établissement est apte à vous servir un cocktail digne de ce nom.

quatre glaçons dans le vent

1-Quelle quantité de glace utiliser ?

La glace est un ingrédient trop souvent négligé pourtant elle entre dans la composition de tous les cocktails rafraichis. Elle est donc essentielle car personne n'a envie de boire un dry martini tiède.

Pour qu'un cocktail soit bien rafraichi il faut utiliser beaucoup de glace dans son shaker ou verre à mélange, si on n'en met pas assez elle va fondre beaucoup trop vite pour rafraichir le mélange, on obtiendra alors une dilution importante et le cocktail contiendra trop d'eau. Le passage au verre à mélange ou au shaker vise à rafraichir la boisson pas à y ajouter de l'eau. Ne lésinez donc pas sur la glace et ne raisonnez pas en nombre de glaçon mais plutôt en masse. L'usage veut que le shaker ou verre à mélange soit rempli aux deux tiers de glace. Pour un long drink servi au verre n'hésitez pas à remplir le verre de glace.

2-De l'importance de la qualité de la glace.

Une fois la question de la quantité réglée, se pose le problème de la qualité et c'est souvent cet élément qui va faire la différence entre un établissement de qualité et une horrible taverne spécialisée en rhum salade et cosmo imbuvables.

En général plus le glaçon est gros moins il fondra vite, un gros glaçon amènera donc son pouvoir rafraichissant sans se répandre telle une immonde flaque dans votre shaker. Privilégiez donc les gros glaçons et oubliez tout de suite votre bac fantaisiste en forme de space invaders que votre cousin Francis vous a offert en pensant être au top de la coolitude. Francis n'y connait rien et il a le profil type du mec qui commande un mojito dans un mauvais bar d'oberkampf.

encore un gadget inutile

Laissez donc ce gadget à votre cousin Francis.

Dans ce genre d'établissement, le glaçon le plus souvent utilisé est celui ayant un base plate en forme de disque avec une tête en forme d'ogive. Ce glaçon est une ignominie ! Il est creux, sa surface de contact avec la boisson est donc trop grande et il fond beaucoup trop vite. Votre rhum salade, non content d'être dégueulasse, aura un goût de flotte et sera tiède en 3 minutes.

le mauvais élève

Il est également important d'avoir à disposition une glace bien sèche, c'est à dire bien froide. Comme précédemment celle ci mettra plus de temps à fondre et rafraichira donc votre boisson avec une dilution réduite.

3-Quelques trucs stupides à savoir sur les glaçons.

  • Pour obtenir une glace parfaitement transparente il faut que l'eau soit en perpétuel mouvement lors de la congélation. Essayez donc de mettre votre blender en marche au congélateur et vous devriez avoir un énorme glaçon d'une transparence cristalline impossible à démouler.
  • Plus un verre est épais plus la dilution de la glace sera rapide. En effet le glaçon va chercher à rafraichir tout ce qui est en son contact, la boisson et le verre, si le verre est épais il va devoir se démener pour refroidir l'ensemble. L'avantage du verre épais est qu'il gardera votre boisson fraiche plus longtemps, son inconvénient étant que votre cocktail contiendra plus d'eau. En été utilisez des verres épais, en hiver votre verre à martini en cristal fin sera parfait.
  • Si vous voulez voir ce que c'est qu'un beau glaçon allez donc faire un tour au Sherry Butt à Paris. Les mecs travaillent des blocs au pic à glace pour former des sphères qui s'adaptent parfaitement à la taille de votre verre. Votre negroni y est toujours frais et amer, même après 15 minutes passées sur le bar.

J.V.

2 comments

Leave a reply