Comment – ne pas – s'habiller pour boire du Bourbon ?

Image

Deux des principales erreurs à éviter.

Il faut rendre à Michel Sardou son sens de l'histoire tant il est vrai que sans les Américains, nous serions passés à côté d'un tas de bonnes choses. Et je ne parle pas des cigarettes Camel, de Lindsay Lohan ou du poulet frit. Non, comme annoncé dans un supplément du Figaro, le Buffalo Trace va bientôt débarquer en France et à cette occasion il faudra encore une fois louer le savoir-faire de nos alliés. L'article ne disait rien sur le modus operandi envisagé par l'État Major de cette distillerie du Kentucky mais il y a fort à parier que nos Monoprix seront bientôt dûment pourvus de cet excellent bourbon et que les bisons marcheront rapidement sur toutes les supérettes de centre-ville comme ils franchirent jadis la Kentucky River. Et là encore, il faudra se rendre à l'évidence que nos voisins outre-atlantique savent faire preuve d'un goût qui va à l'encontre des images d'Épinal dans lesquels certains les enferment trop souvent. Bref... il faudra faire montre d'ouverture d'esprit et ne pas céder à la tentation de vouloir adopter la tenue que l'on imagine être celle de l'amateur d'alcool de maïs (voir fig.1).

Buffalo Trace est une distillerie qui a ceci de particulier qu'elle produit un grand nombre de références à différents moment de l'année, depuis le bourbon de blé jusqu'au whisky de seigle (rye) en passant par le légendaire Pappy Van Winckle. Le Buffalo Trace est un bourbon standard d'excellente tenue qui joue dans une gamme proche de Maker's Mark mais qui relève d'une facture très supérieure, plus "flegmatique" selon Dave Broom. Bref, c'est vraiment fameux, très doux, avec quelques accents d'Armagnac, c'est une expérience que l'on souhaite à tout le monde. C'est aussi certainement une heureuse alternative pour les mélanges de type "whisky sour" mais il faut laisser les spécialistes en juger. Actuellement il est disponible en Espagne.

Pour laconique que soit cette notice elle avait surtout pour but d'engager à la consommation de cette excellente gnôle.

D.N.

Leave a reply