Hakushu 18 ans (OB, 43% c. 2013): Why Are You Doing This?

Hakushu 18 ans

Hakushu 18 ans

La distillerie Hakushu se trouve au pied des Alpes japonaises, dans un cadre naturel magnifique de forets de pins, de mousses et de lichens que Suntory, son propriétaire, n'hésite pas à utiliser pour la promotion de cette distillerie relativement méconnue. Elle fut bâtie au milieu des années 70 pour faire face au rapide accroissement de la demande de whisky au Japon à laquelle Yamazaki, l'autre distillerie du groupe, ne pouvait alors plus faire face. La capacité de cette formidable usine à blends fut accrue tout au long de la décennie jusqu'a en faire la plus grande distillerie du monde (en volume d'alcool pur produit) au milieu des années 80. La crise du whisky qui sévit alors força le groupe japonais a revoir ses ambitions à la baisse, Hakushu rentra dans le rang, sa production annuelle est aujourd'hui l'équivalent de celle d'une distillerie écossaise moyenne (3 millions de litres).

Hakushu Casks

Les futs Hakushu

En dehors de blends de tout acabit (notamment la gamme Hibiki) le whisky Hakushu se retrouve dans une gamme complète de single malts: Sans Age, Heavily Peated, 12 ans, 18 ans, 25 ans, et des singles casks rares et chers.

Nous testons aujourd'hui la version 18 ans, moins connue que l'excellent Yamazaki 18 ans, mais tout aussi chère (entre 150 et 172 euros). Avant même de gouter on se demande si le prix sera justifié face à une concurrence aiguisée sur le marché des whiskies milieu de gamme.

Œil : Cuivre léger

Nez : Tend plutôt vers les notes de fruits verts. Figues, bananes et papayes vertes, comme si le fruit était resté sur la branche, marqué par une certaine acidité. Prunes, abricots secs, chocolat au lait et amandes.

Bouche : Le bois est évident au premier abord, chêne et sherry. L’acidité aperçue au nez ne se manifeste pas. Tend légèrement vers le sucré, mais semble manquer quelque peu de définition. Melon vert, bananes, vanille et amandes grillées accompagnées de notes salées. Ressemble étrangement au nez.

Finale : Moyen longue mais cristalline a la façon d’un vin blanc sec léger agrémenté d’une pointe de citron vert. Salée et Minérale.

Hakushu Stills

Les Alambics Hakushu

Ce whisky nous fait penser à "Why Are You Doing This ?", l'excellente bande dessinée de l'artiste Norvégien Jason ou un tueur à gages poursuit sans relache le témoin d'un meutre qui finit par lui demander pourquoi il fait tout ca. On a envie de poser la meme question à Suntory tant cet Hakushu 18 ans semble n'avoir rien à nous apporter au niveau gustatif. Ils nous répondraient sans doute qu'il le font pour l'argent, ce qu'on n'aurait pas de mal à comprendre. Un whisky générique donc, qui a pour seul arguement de vente de venir du Japon et d'avoir passé presque deux décennies en fut, c'est un peu léger.

Jason Why Are You Doing This

Why Are You Doing This?

Un bon whisky d’apéritif, léger et qui semble ne jamais trop en faire. On a quand même du mal a voir ce qui pourrait nous convaincre de payer 150 euros pour en acquérir une bouteille… A réserver à ceux qui aiment le whisky japonais parce que c’est cher et à la mode.

Note : BBB (Patrick Swayze)

Prix : 150 euros (Aristocratie Financière)

2 comments

  1. Ricko 6 mai, 2014 at 21:42 Répondre

    Bonsoir Bertrand.
    J’ai eu l’occasion de goûter récemment le 12 ans, qui m’a agréablement surpris. Je lui ai trouvé un bel équilibre avec un final mentholé un brin tourbé très surprenant et agréable.
    D’après les échos que j’en ai, le 18 ans ne serait en effet pas meilleur. Donc à trois fois moins cher (entre 55 et 65 euros) autant s’orienter vers le 12 ans.

    • whiskyleaks 7 mai, 2014 at 04:17 Répondre

      Bonsoir Ricko. Le 12 ans est un bon whisky. Je n’ai pas eu l’occasion de gouter le 12 et 18 ans cote a cote mais il est clair que le 18 ans n’apporte pas grand chose. C’est une déception, notamment par rapport au remarquable Yamazaki 18 ans. Comme quoi il vaut mieux gouter avant d’acheter, surtout a ce prix la…

Leave a reply