Whisky de Noël 2016: Guide d'Achat!

Comme lors des trois dernières années, Whiskyleaks fait sa liste au père noël. Pour ce Whisky de Noël 2016, nous avons rangé les jus en trois catégories de prix: bons plans (moins de 52 euros), un peu plus cher (52-99 euros) et un bien beau cadeau (plus de 100 euros). Par rapport aux années précédentes, on note un appauvrissement de la catégorie intermédiaire, qui est dû à l'augmentation générale des prix. Cela signifie qu'il est de plus en plus difficile de trouver de très bons whiskies à moins de 100 ou 150 euros. Il ne sera donc pas aisé de mettre une claque olfactive et gustative à beau papa sans se priver de vacances au ski, à moins que l'on opte pour le nouveau Kilkerran 12 ans et son rapport qualité prix imbattable: Springbank U Akbar ou Campbeltown Mon Amour, cela dépend des goûts...

Les bons plans (moins de 52 euros)

Kilkerran 12 ans (46%, entre 45 et 50 euros)

 

kilkerran-12-cropped

Ressuscitée il y a 12 ans, la distillerie Glengyle, à Campbeltown, produit désormais le merveilleux Kilkerran. Ce 12 ans est le premier embouteillage régulier de la distillerie. On avait déjà beaucoup aimé les "work in progress" qu'elle livrait pour nous faire patienter. L'attente valait le coup car ce whisky a été accueilli par des cris de joie de la part de tous les whisky geeks de la planète. Serge Valentin de Whisky Fun lui a d'ailleurs décerné la note de 90, du très lourd pour un nouveau whisky à un prix si doux. Avec sa légère fumée, son côté iodé et ses notes d'épices bien maîtrisées, ce Kilkerran ravira les amateurs de gnôle old school. Le très bon plan de l'année à réserver à un public averti et notre choix pour le Whisky de Noël 2016.

 

Compass Box Whisky de Table - 60 ans LMDW (40%, 42 euros)

whisky-de-table

Comme à son habitude, le boss de Compass box John Glaser ne fait rien comme tout le monde. Son whisky de table bouscule les codes classiques du malt et se présente dans une bouteille de vin. L'étiquette, en forme de pied de nez, se voit ornée de tout un tas de tables qu'on croirait sorties d'un catalogue de design. Niveau jus on est pas mal, un blended malt âgé de 3 ans composé de Caol Ila, Benrinnes, Linkwood et une grosse dose de Clynelish. Un whisky jeune, frais et aux notes florales et herbacées qui fait le job à l'apéro.  De loin sa pâleur pourrait le faire passer pour du vin rosé. Attention le tire-bouchon n'est pas livré avec la bouteille.

  

Green Spot single pot still (40%, autour de 45 euros)

green-spot

 

Mais qu'est ce qui pousse les cavistes à vous coller inlassablement une bouteille de Nikka from the barrel entre les mains quand vous réclamez un cadeau pour joli papa? C'est très bien le NFTB mais on sait que vous en avez déjà offert des hectolitres. Dans le genre whisky pas cher et original il faut donc se renouveler et c'est là que Green Spot intervient. Produit par la distillerie irlandaise de Midelton pour le compte de  Mitchell & sons, cet authentique irish whiskey est distillé trois fois à partir d'orge non maltée. D'une belle fraîcheur, il est marqué par le fruit et les épices. Un cadeau parfait pour sortir des sentiers battus sans prendre de risque. Si votre budget cadeau venait à augmenter de façon inattendue, vous pouvez opter pour la version vieillie en fûts de vin de Bordeaux dont on vous parlait ici.

 

Un peu plus cher (entre 50 et 100 euros)

 Springbank 12 ans Cask Strength Batch 12 (54.1% 70 euros)

springbank-12-cs

 

Située à Campbeltown, au bout de la péninsule du Kintyre, Springbank est la dernière distillerie écossaise à réaliser toutes les étapes de la production du whisky sur place. L'expression 12 ans cask strength est un assemblage de futs de sherry et de bourbon qui met bien en avant le caractère unique de la distillerie. Le packaging minimaliste nous rassure sur les intentions du producteur, ll n'y a point ici de bouchon de carafe en platine ou de nom à dormir debout, on laisse parler le jus et il s'acquitte de la tache avec brio.

 

Ledaig 9 ans 2005 Signatory Vintage (56%, 92 euros)

ledaig-2005

 

Pour les amateurs de tourbe qui commencent à penser qu'Islay c'est grillé, Ledaig offre une alternative crédible. Signatory Vintage semble avoir mis la main sur une (Tobermory)bambelle de Sherry Butts de premier remplissage de la distillerie de l'île de Mull, dont le jus a été distillé en 2004 et 2005. Celui-ci titre à 56% et permet de se coller un gros Sherry tourbé en évitant les écueils marketing et le prix gonflé du Bowmore Devil's Cask. Disponible pour une somme honnête chez The Whisky Exchange.

 

Whisky-Fässle Very Old Blended Malt (45.2%, 99 euros)

screen-shot-2016-12-06-at-9-04-36-pm

 

Pour ceux qui ont l'esprit aventureux, ne s'embarrassent pas de mentions d'ages ou distilleries d'origine mais qui aiment leur whisky vieilli en fut de Sherry, on conseille ce Very Old Blended Malt de chez l'embouteilleur Allemand Whisky-Fässle. On en vient à se dire que l'absence totale d'informations sur le jus peut avoir pour effet positif: le retour de l'imagination. Disponible sur le site Hollandais whiskybase.com.

 

 

 Un bien beau cadeau (plus de 100 euros)

Glendronach 24 ans 1992 Sherry Butt - 60 ans LMDW (56.6, 239 euros)

 glendronach-1992-lmdw

Les Single-Casks Glendronach vieillis en Sherry Butt, qui étaient encore monnaie courante il y a deux ou trois ans, semblent de plus en plus difficile à trouver ces jours-ci. Une bonne raison pour ne pas rater ce millésime 1992 embouteillé pour les 60 ans de La Maison du Whisky. C'est certes un poil plus cher qu'avant, mais comme toutes les espèces en voie de disparition, on ne sait pas vraiment quand on en re-croisera un. A descendre en famille ou entre amis, au bon souvenir des glorieux culs de sherry de la distillerie de Highlands!

 

Teeling 24 ans Vintage Reserve Collection (46%, 300 euros)

teeling-24

Après avoir fourni en whisky Irlandais tourbé les embouteilleurs indépendants genre The Nectar et Whisky Agency, les frères Teeling ont décidé de mettre sur le marché leur propre assemblage (5000 bouteilles) du désormais légendaire millésime 91. Le jus est vieilli en fûts de Bourbon et affiné en Sauternes, et c'est une tuerie à base de fruits tropicaux et autres douceurs. Ceux qui ont trempé leurs lèvres dans un de ces Bushmills (c'est un secret de polichinelle) savent ce qu'il en est. C'est un peu cher mais on en a pris un bouteille histoire de ne pas regretter plus tard... 

Si vous buvez français...

Kornog Sant Ivy 2016 (59.1%, 103 euros)

  kornog-sant-ivy-2015-sant-ivy-2016
Glann-Ar-Mor est sans doute la distillerie française qui produit le meilleur whisky et son expression tourbée Kornog n'a pas grand chose à envier à Kilchoman et autres Ardbeg. Il en existe beaucoup de versions mais on avoue avoir un faible pour le Sant Ivy dont il reste quelques bouteilles de la dernière mouture chez Pure Spirit. Fortement conseillé.

 

 

Un cadeau qui ne se boit pas... 

Les cadeaux qui ne se boivent pas, des bouquins et un pull immonde, c'est par ici.

 

Si le whisky vous emmerde...

Notre sélection de Rhums, Mezcals, Cognacs, et autres bordels du genre, c'est ici que ça se passe.

 

Pour ce cousin idiot...

yamazaki-18 

... qui est un peu toxico du mytho et bombe le torse lorsqu'un caviste lui demande s'il "connait le whisky japonais", on vous conseille le désormais inabordable Yamazaki 18 ans (400 balles aux enchères), le nouveau vrai whisky du con qui se pense dans le vent et distingué. C'est dommage, on aimait bien le 18, mais à ce prix on préfère le laisser aux pigeons...

3 comments

  1. Ricko 13 décembre, 2016 at 10:27 Répondre

    Et dire qu’il y a 5 ans, on trouvait le Yamazaki 18 ans à 75 Euros maxi chez les cavistes, quand le whisky japonais n’était pas aussi « tendance ».
    Le grand n’importe quoi de la hype et de la spéculation….

Leave a reply