Whisky aux enchères: mode d'emploi

Quand on voit l'effet que peut provoquer l'annonce de la sortie du Yamazaki sherry cask, on se dit que les le whisky aux enchères a de beaux jours devant lui. Les distilleries ont compris que les séries limitées rendaient dingues les malts maniacs et ne se privent pas pour sortir des embouteillages hors de prix dans des quantités très réduites. Malgré la barrière tarifaire il n'y en jamais assez pour tout le monde et ces flacons se retrouvent invariablement sur les sites d'enchères où ils partent à des tarifs insensés en quelques clics. Heureusement, le marché des enchères offre des opportunités bien plus intéressantes sur des whiskies embouteillés il y a plusieurs années, du temps où cela ne coûtait pas grand chose.

En gros le marché d'occasion du whisky se divise en deux catégories :

-les embouteillages spéculatifs réservés aux philatélistes au compte en banque aussi garni qu'une dinde à noël (Yamazaki sherry cask, Black Bowmore, Karuizawa, Nikka single cask, les vieux Macallan...)

-les vieilleries qu'on n'a pas eu la présence d'esprit d'acheter il y a 10 ans quand le whisky coûtait moins cher que la Badoit et que l'on peut désormais trouver pour des prix acceptables. Si vous avez un peu de thunes et que vous voulez vous faire plaisir avec un truc d'exception, sachez qu'on peut trouver des Brora à 500 balles ou des Port Ellen pour encore moins que ça. Il n'est pas impossible non plus de trouver des Ardbeg ou des Bowmore des années 70 dans le même ordre de prix, avouez que ça a plus de gueule qu'un Yamazaki a 3000 boules.

Avant d'enchérir frénétiquement il convient pourtant de prendre quelques précautions afin de savoir où l'on met les pieds. Tous les sites d'enchères n'affichent pas les mêmes frais ni les mêmes garanties. Attention aux frais cachés et aux faux qui pullulent sur les sites peu scrupuleux.

Ne rêvez pas, 200 balles ne suffiront pas....

1-Les sites d'enchères généralistes.

Ils sont au nombre de deux, l’ancêtre Ebay et le plus récent Catawiki. N'y allons pas par 4 chemins, on vous déconseille fortement Ebay, c'est le paradis du faux et vous avez toutes les chances de vous retrouver avec du Caol Ila à la place du Port Ellen que vous convoitiez. Zéro contrôle sur la came, un format qui interdit de se faire une idée de tout ce qui est présent sur la plateforme, bref on zappe. Catawiki propose une interface beaucoup plus conviviale, les enchères hebdomadaires permettent de ne rater aucun lot et les frais sont raisonnables (9% du prix de la vente). En contrepartie, le contrôle de la came est assez léger, la vente doit être validée par un "expert" sans que celui ci ait pu voir la bouteille au préalable #lol. Catawiki peut valoir le coup sur des trucs assez courants mais perso, je ne prendrai pas le risque d'y acheter une bouteille à 500 balles.

Ce vénérable Bowmore a été adjugé 5600€ lors de la dernière vente Artcurial.

2-Les maisons d'enchères traditionnelles.

Il en existe plusieurs mais on se concentre aujourd’hui sur Bonhams au Royaume Uni et Artcurial en France. Là on tape dans du très sérieux, ces maisons ont une réputation et ne déconnent pas avec la provenance de leurs lots. Chez Artcurial, les experts vérifient chacune des bouteilles avec précaution et fixent un prix plancher toujours très raisonnable. Le plus de ce genre de maison réside dans la sécurité qu'elles garantissent. C'est la meilleure option pour acheter en toute sérénité mais sachez que les frais sont élevés (25% chez Bonhams, 24% chez Artcurial). Bonhams organise des ventes dédiées au whisky tous les 3 mois et propose des trucs assez dingues, la prochaine aura lieu le 1er mars mais vu le genre de bouteilles qu'on y trouve ce sera réservé à l'aristocratie financière. Le catalogue d'Artcurial propose aussi des lots d'exception mais de nombreux embouteillages restent accessibles au commun des mortels. La prochaine vente se déroulera les 15 et 16 décembre, on y trouve 2 Ardbeg des années 70 (estimés à moins de 400€) mais aussi un Brora et un Port Ellen dans les mêmes tarifs. La bonne nouvelle c'est qu'il n'y a pas besoin de se déplacer, vous pouvez suivre la vente et enchérir en direct sur le net en vous inscrivant ici.

3-Les sites d'enchères dédiés au whisky.

Ils sont nombreux ! Certains sont plus sérieux que d'autres sur la validation des lots, on vous les présente ici.

-Whisky Auctioneer est une plateforme écossaise basée à Perth et lancée en 2013. Une vente est organisée chaque mois, elle se déroule sur 11 jours en moyenne. L'offre est gargantuesque, on y trouve beaucoup de très gros matos. Niveau sécurité c'est du solide, le vendeur envoie sa bouteille au préalable et c'est la plateforme qui l'achemine à l'acheteur. Les frais sont raisonnables pour le vendeur (5%) mais élevés pour l'acheteur (10% de commission, 20% de taxes, 3 % d'assurance et 3% en moyenne de frais de cb)

-Whisky Online Auctions organise une vente en ligne par mois et propose une offre pléthorique. Il y en a pour tous les budgets et la sécurité semble assez fiable, les vendeurs doivent envoyer la bouteille au préalable pour vérification. Les frais restent raisonnables (15%)

-Whisky Auction est une plateforme allemande au design parfaitement immonde qui jouit d'une bonne réputation. Une vente est organisée par mois sans prix de réserve. Franchement la laideur du site ne donne pas envie de s'y attarder.

-Scotch Whisky Auction organise également une vente par mois. Lors de la dernière vente, pas moins de 5000 lots étaient proposés. On y trouve du très gros matos mais aussi des choses plus basiques. Les frais d'achat sont raisonnables (10%) et le site collecte les bouteilles pour vérification. Une valeur sûre.

-The Whisky Auction Society est une plateforme française créée récemment. Certains utilisateurs se sont étonnés de voir de nombreuses bouteilles revenir d'une vente à l'autre, c'est lié au fait que des acheteurs malveillants n'ont pas honoré leur dette. Niveau sécurité The WAS a opté pour un modèle intermédiaire, l'argent de l'acheteur n'est transféré au vendeur qu'après réception de la bouteille, cela permet de s'assurer que le lot correspond bien aux attentes. Le site est  jeune, l'offre n'est donc pas encore pléthorique mais il permet de faire de très bonnes affaires.

Leave a reply