Le scotch est trop cher ? Buvez français !

 

Alors que les prix du whisky s'envolent il serait peut être temps de regarder ce qui se passe en bas de chez nous. Pourquoi continuer à payer 77€ une bouteille de Yoichi (qui au demeurant est bon mais 77€... vraiment?) alors que pour beaucoup moins cher on peut dégoter du made in France qui tient la comparaison?

Les prix de la picole s'envolent.

Oui la mode est au locavore et au retour du made in France (#montebourg) mais au delà de la mode il en va d'une certaine logique économique. L'euro est faible depuis plusieurs mois et cela fait perdre beaucoup d'argent aux importateurs de spiritueux produits hors U.E. Vous pouvez bien entendu compter sur eux pour répercuter cette hausse sur le prix de votre bouteille, voila comment on se retrouve avec des prix délirants qui parfois donnent envie au plus fervent des alcooliques de se mettre à la verveine. Comme si cela ne suffisait pas la demande mondiale de whisky explose littéralement, l'offre peine à suivre et les prix augmentent mécaniquement. Bref à ce rythme, si on ne change pas nos modes de consommation, on en sera réduit à boire du Label 5 d'ici quelques années.

 

France Quintessence @Eric Pérez (1)

@Eric Perez

Et en France, il se passe quoi ?

La France est le plus gros consommateur de whisky au monde avec 200 millions de bouteilles achetées par an, pendant ce temps elle n'en produit que 700 000. Cet état de fait est tout de même curieux quand on sait que notre pays compte environ 2000 distilleries (bon ok 1300 produisent du cognac) et que traditionnellement la France est le pays associé à la gastronomie (bien manger et  boire beaucoup). Pourquoi ne pas s'intéresser à ce qui se fait chez nous ? Personne ne sait qu'il existe 35 distilleries de whisky en activité, parmi elles on trouve du très bon, Glann ar Mor et sa version tourbée Kornog (les proprios ont un peu pété un cable avec les histoires d'IGP mais ce n'est pas le propos car il produisent le meilleur whisky français), Warenghem également en Bretagne, Rozelieures qui nous vient de lorraine, Uberach en Alsace, P&M en Corse etc...Et pourquoi ne boirait on pas autre chose que du whisky ? Cognac, armagnac, calvados, rhum, anisés, liqueurs et eaux de vie, on ne manque pas de savoir faire. La France n'a pas découvert les spiritueux avant-hier, il suffit juste d'enlever la poussière sur les bouteilles de mémé et redonner une image un peu plus dynamique à ces trésors souvent oubliés pour qu'on s'aperçoive enfin que notre pays regorge de boissons géniales. Si vous en doutez essayez donc un armagnac Castarède hors d'age ou un calvados de chez Drouin et vous comprendrez que le glen machin produit dans des usines à gaz ne vaut pas tripette à coté de ces tueries.

 

France Quintessence2 @Eric Pérez

Frank Poncelet et Philippe Jugé @Eric Perez

France Quintessence :  le salon des spiritueux français.

"Le moment est venu de redonner aux spiritueux français la visibilité qu'ils méritent", nous explique Philippe Jugé (journaliste) qui organise avec Frank Poncelet (Barmag) le salon France Quintessence qui se tiendra le 6 et 7 septembre à Paris. Cet événement mettra en avant tout le savoir faire de nos distillateurs locaux. 50 exposants se partageront le pavillon Ledoyen (Paris 8) et il sera évidemment possible de goûter leurs productions. Parallèlement, des conférences se tiendront sur le thème du whisky de France, des eaux de vie et liqueurs ou l'art français du vieillissement. Bref c'est une super occasion de (re)découvrir tout ce qui se fait de bon chez nous et de rencontrer les producteurs. 

 

FQ-2015-affiche

 

Infos pratiques :

France Quintessence le 6 et 7 septembre 

Pavillon Ledoyen, 8 avenue Dutuy, Paris 8

de 14h à 19h le 6 septembre

de 11h à 18h le 7 septembre (journée réservée aux professionnels du secteur)

Prix : 40€ à partir de 14h, 25 € à partir de 16h30

Billetterie et infos sur le site France Quintessence.

1 comment

Leave a reply