Coupe du Monde Whiskyleaks 2016: La Finale

Comme lors de l'édition précédente, la finale de la Coupe du Monde Whiskyleaks 2016 devait mettre aux prises les vainqueurs des 4 poules de qualification. Le match nul entre le Glendronach 12 et le Dalwhinnie Winter's Gold a mis les juges dans l'embarras, mais ces derniers ont finalement décidé de qualifier ces deux honorables représentants du bien faible groupe des Highlands. La finale de cette année semble bien plus équilibrée puisque les cadors que sont le Lagavulin 16 (qui a sorti le tenant du titre Laphroaig 10 dans une poule d'Islay relevée), le Springbank 10 et le Benromach 10 semblent tous pouvoir prétendre à la victoire finale!

 

Le Match

L'arbitre siffle le coup d'envoi, c'est parti! Au nez le Glendronach 12 fait preuve d'une belle assurance et conserve le ballon un bon moment avant de parvenir à éliminer le pugnace Lagavulin 16 d'un coup de rein. La charnière centrale composée de Benromach 10 et Springbank 10, dont on pensait pourtant beaucoup de bien, est aux fraises. La frappe croisée boostée au sherry passe sous le ventre du solide Dalwhinnie Winter's Gold, c'est dedans! Le Highlander rentre au vestiaires avec un but d'avance.

 

En bouche c'est une autre paire de manches, le Glendronach 12, étincelant en premiere période, revient des vestiaires un peu flappy et se fait doubler sur le fil par un Lagavulin 16 remonté comme une pendule, qui plante deux buts de renard. On pense alors à l'entrée en jeu de Terry Sheringham contre le Bayern en finale de Ligue des Champions 1999 et ce but venu de nulle part pour faire la nique aux teutons. Springbank 10 fait quelques passements de jambes pour tenter de se mêler à la lutte pour la victoire, mais ne parvient pas à convaincre tous les juges. Meme musique pour Benromach 10 qui ne parvient pas à imposer son jeu, ce n'est donc pas l'année des whiskies au style "old school" légèrement tourbés. Fidèle à l'adage Coubertinien, le Dalwhinnie, que l'on n'attendait pas à ce stade de la competition, se la joue à l'Islandaise et s'offre meme un tour d'honneur en portant haut la bannière des whiskies NAS...

 

Sheringham Bayern

Lagavulin fait le break dans les arrêts de jeu...

 

Classement Final

Vainqueur: Lagavulin 16

2eme: Glendronach 12

3eme: Dalwhinnie Winter's Gold

4eme: Benromach 10

5eme: Springbank 10

 

Compte Rendu de la Coupe du Monde

Globalement, le niveau était bien plus élevé que lors de l'édition précédente, comme quoi il est toujours important de bien choisir ses munitions! Talisker, l'une des stars de l'an dernier, a payé cher les choix tactiques douteux de son coach et le remplacement du Talisker 10 par un Talisker Skye un peu juste techniquement... On trouve encore un Islay sur la plus haute marche du podium, cette fois c'est le Lagavulin 16 qui s'impose après avoir écarté le Laphroaig 10 dans la poule de la mort. En finissant respectivement deuxième et troisième, Glendronach 12 et Dalwhinnie Winter's Gold ont fait honneur aux Highlands. Le succès relatif du Dlawhinnie, surtout du à un nez consensuel, prouve que tous les whiskies NAS ne sont pas a jeter. Le relatif échec de Springbank 10 et Benromach 10, deux de nos whiskies de base préférés, met en avant l'intérêt de procéder à des dégustations verticales à l'aveugle.

 

Récompenses Individuelles

Fut de Plomb: Les juges n'ont pas été capables de départager les ignobles Glen Garioch 12 et Aberlour 10 qui se voient tous les deux attribuer le prix du whisky le plus lourd. A ne boire sous aucun prétexte!

Mash Tun d'Or: Le prix de la combativité est attribué au Glendronach 12 et au Dalwhinnie Winter's Gold, une belle paire de Highlanders qui ont donné un peu de fil à retordre au Lagavulin 16.

Alambic de Platine: Comme le Brésil en 2002, le Lagavulin 16 renait de ses cendres et domine la compétition de bout en bout: Champion du Monde!

 

Déceptions

Deux des grands favoris de l'épreuve ont manqué leur finale après avoir mis branlée sur branlée a des petites frappes lors de la phase de poules: Benromach 10 et Springbank 10 se sont fait surprendre et ont peiné par manque d'ampleur et de générosité dans l'effort. Il faudra faire mieux la prochaine fois! Dans le groupe du Speyside, le Craigellachie 13, dont on attendait pourtant beaucoup est passé au travers (#france2002), c'est vraiment moins bon qu'il n'y parait. Dans le groupe des Highlands, le Old Pulteney 12 s'est fait sérieusement bouger et n'a pas fait honneur à sa réputation de mal délicat. 

 

On vous donne rendez-vous l'été prochain pour une nouvelle édition de la coupe du monde du whisk,y qui pourrait bien inclure cette fois ci un groupe de whiskies venus d'ailleurs!

Revivez ici la cérémonie d'ouverture, le match des Highlands, ici la poule du Speyside, le groupe des Restes de l'Ecosse et enfin ici le groupe d'Islay.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.